FR
Retour aux organiser la sécurité – le système de gestion de la sécurité

Organiser la sécurité – le système de gestion de la sécurité

Organiser la sécurité – le système de gestion de la sécurité

 

La sécurité est la tâche principale de skyguide. La culture de la sécurité au sein de l’entreprise et le système de gestion de la sécurité (Safety Management System) certifié selon les normes européennes constituent la base sur laquelle se fonde toutes les prestations. Le système de gestion de la sécurité comprend différents processus et instruments. Voici les principaux.

 

Evaluation de risques de sécurité (Safety Risk Management)
L’évaluation de risques de sécurité est une procédure formelle. En l’appliquant, skyguide s’assure que les risques découlant de modifications planifiées ou prévues du système de navigation aérienne sont évalués convenablement, sont sous contrôle et se situent dans les limites imposées. Ce n’est qu’après cette évaluation que les modifications en question sont mises en œuvre.

 

Les systèmes de navigation aérienne forment un réseau complexe au sein duquel les technologies, les processus et les facteurs humains interagissent. Chez skyguide, un groupe d’expert-e-s internationaux travaille quotidiennement pour améliorer la compréhension et l’évaluation de tels systèmes. La tâche de ces spécialistes consiste à identifier, à analyser et à évaluer les risques possibles, et à intervenir au besoin.

 

L’évaluation de risques de sécurité chez skyguide (en anglais)

 

 

Les spécialistes de skyguide ont développé et déjà appliqué avec succès à plusieurs reprises une méthode particulière, appelée Unit Safety Risk Assessment, servant à évaluer des unités d’entreprises entières.

 

Facteur humain

Au sein d’un système complexe, l’être humain est à la fois le facteur le moins fiable et le plus créatif. Il fait des erreurs, mais est aussi en mesure de régler des problèmes imprévus. Skyguide s’efforce par conséquent de cerner la composante humaine dans l’ensemble du système de gestion du trafic aérien, et de prendre en compte tous les éléments susceptibles d’influencer positivement ou négativement les performances humaines. Cette considération du facteur humain apporte une plus grande efficacité, promeut les capacités humaines uniques et accroît la sécurité et la performance opérationnelles de ce système aujourd’hui extrêmement complexe et critique pour la sécurité.

 

Les spécialistes du facteur humain, formé-e-s en psychologie, en ingénierie des facteurs humains et/ou en ergonomie, travaillent quotidiennement en étroite collaboration avec les contrôleurs-euses de la sécurité aérienne, les ingénieur-e-s et les responsables de projets. Leur soutien est particulièrement précieux lors de changements de systèmes ou lors d’innovations.

 

Skyguide met aujourd’hui l’accent sur l’orientation stratégique du concept opérationnel futur. Comment skyguide opérera-t-elle dans dix ou vingt ans? Quelles automatisations sont possibles pour soutenir l’être humain? Et quels gains d’efficacité?

 

Par ailleurs, l’unité des spécialistes des facteurs humains de skyguide soutiennent proactivement les opérations en garantissant la santé, le confort et la motivation du personnel de la navigation aérienne dans les domaines de l’ergonomie, de la conception du poste de travail, de la planification des pauses, de la lutte contre la fatigue et le stress, ainsi qu’en collaborant lors d’enquêtes sur des incidents.

 

 

Rapports de sécurité et enquêtes

Un système de rapports confidentiel sur la sécurité permet à skyguide des tirer des enseignements des défaillances dans un environnement favorable. Tout incident opérationnel ou technique est signalé ouvertement et traité de manière à pouvoir effectuer des améliorations si nécessaire. Les enquêtes internes constituent des sources d’information importante. Elles servent donc uniquement et exclusivement à l’amélioration de la sécurité.

 

Un programme indépendant de gestion du stress lié aux incidents critiques (Critical Incident Stress Management) offre un soutien psychologique à chaque collaboratrice et collaborateur après un évènement éprouvant. Les collaboratrices et collaborateurs concerné-e-s peuvent se tourner en toute confidentialité vers un réseau de plus de 50 personnes formées, afin de retrouver leur stabilité émotionnelle à travers des discussions avec la personne de leur choix.

 

En cas d’incidents graves, une procédure spéciale, développée avec les associations professionnelles, est appliquée afin de protéger les clients, le personnel et skyguide d’une récurrence. Les contrôleurs-euses de la circulation aérienne qui font l’expérience d’une telle situation sont immédiatement remplacé-e-s et suivi-e-s par des spécialistes compétent-e-s, avant de réintégrer leur fonction dans la mesure du possible. Skyguide analyse en interne les causes de tous les incidents graves et soutient le travail des autorités lors d’éventuelles enquêtes externes.

 

Le système de gestion de la sécurité et la Just Culture sur laquelle il se fonde sont contrôlés par CANSO, Eurocontrol, l’EASA et l’OFAC. Depuis son introduction, skyguide a toujours atteint, et souvent dépassé, les valeurs cibles axées sur le long terme. Est important à cet égard non seulement l’atteinte du degré de maturité exigé, mais le fait que skyguide peut toujours s’améliorer davantage.

 

Des services indépendants contrôlent annuellement le système de gestion de la sécurité. Depuis l’introduction de celui-ci, skyguide a toujours atteint, et souvent dépassé, les valeurs cibles axées sur le long terme.