FR

Bilan 2018 : Haute ponctualité du contrôle aérien malgré une croissance soutenue du trafic

Le trafic aérien dans l'espace aérien géré par skyguide au-dessus de la Suisse et dans les zones déléguées a augmenté nettement plus vite qu'Eurocontrol ne l'avait prévu en 2018. Le total des mouvements de trafic a augmenté de 5 % par rapport à 2017 (prévision : 2,2 %). Les aéroports suisses ont enregistré une augmentation de 2,8% des arrivées et des départs. Malgré la forte croissance du trafic, les retards du contrôle aérien sont restés relativement faibles. 96,5 % de tous les vols ont été traités ponctuellement par le contrôle de la circulation aérienne.

Année record en Suisse

La croissance du trafic dans l’espace aérien de skyguide (5%) a dépassé les prévisions initiales d’Eurocontrol de février 2018, +2% pour le centre de contrôle régional (ACC) de Genève et +2.6% pour celui de Zurich. Dans les aéroports suisses, le nombre d’arrivées et de départs a augmenté de 2,8%, les deux aéroports nationaux affichant la tendance inverse (-1,8% pour Genève, +3,1% pour Zurich).

La croissance de l’espace aérien suisse a été similaire à celle des pays voisins : Italie (+ 6%), Allemagne (+ 4%) et France (+ 2,7%).

 

Maintien d’une ponctualité élevée dans l’ensemble

 

Malgré l’augmentation du trafic, la ponctualité n’a diminué que légèrement : 96,5% des vols ont été traités à l’heure, contre 97% l’année précédente. Le nombre de retards de vols en route est passé de 10,1 secondes en 2017 à 17,1 secondes l’an dernier. Ces retards sont principalement dus à des conditions météorologiques défavorables (41 %), à des contraintes de capacité à court terme (39 %) et à des absences du personnel pour maladies (17 %).

Les retards à l’aéroport de Genève ont augmenté de 27,9%. Les principales causes de retards ont été des conditions météorologiques défavorables (55 %), une capacité insuffisante des pistes (20 %), des absences du personnel pour maladies (19 %) et une capacité d’approche insuffisante (3 %).

 

Les retards à l’aéroport de Zurich ont augmenté de 13,6 %. Comme à Genève, elles sont principalement dues à des conditions météorologiques défavorables (56 %), à une capacité insuffisante des pistes (18 %), aux exigences de protection de l’environnement (13 %) et à une capacité d’approche insuffisante (10 %).

 

L’augmentation du trafic de l’ACC Zurich (centre de contrôle régional) de plus de 10% au cours de certains mois est remarquable. En raison de pénuries de personnel dans les centres de contrôle voisins de Karlsruhe, Maastricht et Reims, de nombreuses compagnies aériennes ont fait usage de la capacité disponible en Suisse, ce qui a parfois entraîné des surcharges. Eurocontrol souhaite récompenser les efforts extraordinaires de skyguide, qui ont permis d’alléger la pression sur l’ensemble du réseau européen, par un amortissement des retards dont elle n’est pas responsable. Le retard moyen dans l’espace aérien de l’ACC Zurich passerait ainsi de 18,7 secondes (0,31 minute) à 15,8 secondes (0,26 minute) par vol.

 

Vols aux instruments en 2018 :

 

                                                                                                                 2018                2017               Variation

________________________________________________________________________________________________________________

Vols aux instruments                                                                      1 298 754        1 237 098                +5,0 %
dont en route                                                                                      808 445           751 946                +7,5 %

 

En 2018, skyguide a enregistré en moyenne 3 558 vols par jour, contre 3 389 vols par jour en 2008. La journée de pointe de 2018 a été le 13 juillet avec 4 401 vols, un nouveau record quotidien.