FR

Devenir contrôleur-euse de la circulation aérienne dipl. ES

Découvrez comment rejoindre notre école supérieure et devenir aiguilleurs-euses du ciel

L’avion est prêt au décollage et l’aiguilleur du ciel dans la tour de contrôle donne le feu vert au pilote. Quelques secondes plus tard, l’appareil quitte le sol; bientôt, il ne sera plus qu’un point à l’horizon…

 

Les contrôleurs-euses de skyguide qui gèrent l’approche et les routes aériennes prennent le relais pour suivre sur leur radar les appareils ayant quitté le sol, les guider vers leurs trajectoires de vol et coordonner le trafic aérien. Une mission passionnante à haute responsabilité!

 

Devenez vous aussi contrôleur-euse de la circulation aérienne dipl. ES

 

    

    

 

La profession de contrôleur-euse de la circulation aérienne

 

Le mariage de la passion et de la responsabilité

Fascination, excellence, esprit d’équipe et techniques de pointe ne sont que quelques-unes des facettes du métier exercé par les contrôleurs-euses de la circulation aérienne, les fameux «aiguilleurs-euses du ciel». Ces éléments leur permettent de diriger le ballet des avions qui atterrissent et décollent et de les guider dans le secteur qu’ils contrôlent.

 

Domaines d’activités des contrôleurs-euses de la circulation aérienne:

  • Tour de contrôle (approches et départs) des aéroports internationaux et des aérodromes régionaux
  • Contrôle des approches et des départs
  • Centre de contrôle régional (contrôle des routes aériennes)
  • Tactical Fighter Controller dans la Centrale d’engagement des Forces aériennes

 

 

La tour

De la tour de contrôle, les contrôleurs-euses Tour/Approche couvrent du regard la proximité immédiate de l’aéroport et contrôlent les manœuvres de déplacement, les décollages et les atterrissages. Ils sont responsables de tous les avions présents dans la zone de contrôle (dans un rayon d’environ 15 km autour de l’aéroport). Ils intègrent aussi dans le trafic aux instruments souvent dense d’un aérodrome les petits avions et les hélicoptères volant selon les règles du vol à vue.

 

Le contrôle des approches et des départs

À l’approche, les contrôleurs-euses surveillent, dans un rayon d’environ 50 km autour de l’aéroport, tous les appareils volant selon les règles du vol aux instruments. Ils dirigent tant les avions en phase ascendante vers les routes aériennes de l’espace aérien supérieur que les avions en phase descendante qui quittent ces routes en direction des aéroports. Lorsque le trafic est particulièrement dense, ils aiguillent les avions en phase d’approche vers un circuit d’attente, puis les font atterrir de façon ordonnée.

 

Le centre de contrôle régional

Les centres de contrôle régional de Genève et de Zurich surveillent non seulement l’espace aérien au-dessus de la Suisse, mais aussi des zones limitrophes à l’étranger dont la gestion leur est déléguée. Cet espace aérien va de 7000 pieds (env. 2100 m) à 66 000 pieds (plus de 20 km) d’altitude. Au vu de l’étendue horizontale et verticale de l’espace à gérer, et selon la densité du trafic, une division en secteurs est indispensable. Celle-ci peut être définie en fonction de la géographie ou de l’altitude.

 

Le contrôle tactique

Les contrôleurs-euses tactiques, ou Tactical Fighter Controllers, travaillent à la Centrale d’engagement militaire (Air Defense and Direction Center, ADDC) de Dübendorf sur mandat des Forces aériennes suisses. Dans l’accomplissement de leurs tâches, ils collaborent étroitement avec les pilotes militaires lors des interventions de police de l’air et des missions tactiques, notamment. Les Tactical Fighter Controllers sont ainsi indispensables au bon déroulement d’événements internationaux comme le Forum économique mondial de Davos.

 

 

 

Le dépôt de candidatures

 

Profil requis

  • Maturité gymnasiale ou certificat fédéral de capacité (CFC)
  • Nationalité suisse (condition pour la formation militaire)
  • Nationalité d’un des pays membres de l’UE-28 ou de l’AELE ou autorisation d’établissement C (postes civils)
  • Agé-e de 18 à 30 ans
  • Niveau C1 en français, allemand ou italien
  • Niveau B2 en anglais
  • Capacité de raisonnement logique et aptitude à accomplir plusieurs tâches simultanément
  • Résistance à la pression et capacité de travailler en équipe
  • Sens aigu des responsabilités et grande fiabilité

 

Comment postuler

 

Première étape: préparation du dossier

  • Remplissez le questionnaire médical (PDF à imprimer).
  • Demandez à votre ophtalmologue de remplir le formulaire «Examen préliminaire de l’acuité visuelle» (PDF à imprimer).
  • Remplissez le formulaire «Information complémentaire concernant votre candidature» (PDF à imprimer).
  • Lisez et signez le formulaire de consentement du preneur du test FEAST (PDF, en anglais, à imprimer).
  • Numérisez les documents et tenez-les prêts pour l’étape suivante.

 

Deuxième étape: postulation en ligne

Avant d’ouvrir une session sur notre plate-forme de recrutement électronique, assurez-vous d’avoir sous la main les documents suivants:

  • Photographie format passeport
  • Photocopie de la carte d’identité, du passeport ou du permis de séjour suisse, le cas échéant
  • Photocopie du dernier bulletin scolaire (apprentissage ou gymnase/collège)
  • Photocopie de votre diplôme de baccalauréat, de maturité ou d’apprentissage, et références de vos employeurs, le cas échéant
  • Lettre de motivation (une page)
  • Curriculum vitæ
  • «Questionnaire médical», «Examen préliminaire de l’acuité visuelle» et «Information complémentaire concernant votre candidature» (voir la première étape: préparation du dossier)

 

Une fois que tout est prêt, envoyez votre postulation. Nous nous réjouissons de recevoir votre candidature! La procédure dure environ 25 minutes.

 

Troisième étape: tests d’aptitude et test linguistique

Avant de commencer la formation, vous passez par un processus de recrutement visant à évaluer vos aptitudes. Il se compose de trois étapes:

 

  • Test d’aptitude no 1
  • Test d’aptitude no 2
  • Test d’aptitude no 3 et Camp de sélection

 

Il est impossible de repasser ces trois étapes, parce qu’elles portent sur un ensemble d’aptitudes innées. La connaissance de l’anglais fait également l’objet d’un examen. Il est possible de repasser ce test une fois si vous ne le réussissez pas lors de la première tentative. Les candidat-e-s à un poste dans les services militaires de la navigation aérienne passent ensuite un test de comportement (mindset). Après avoir réussi tous les tests, vous devez encore vous soumettre à un examen médical.

 

Une donnée importante pour que vous puissiez respecter le délai de congé auprès de votre employeur actuel: les tests d’aptitude s’étalent sur une période de 40 à 60 jours.

 

La procédure de sélection en un clin d’œil:

 

La formation

 

La formation de contrôleur-euse de la circulation aérienne dipl. ES et l’expérience professionnelle que vous accumulerez vous procureront une vaste gamme de compétences que vous pourrez mettre à profit de différentes manières chez skyguide, ainsi que dans le monde de l’aviation en général.

La formation requise pour obtenir la licence et le titre de contrôleur-euse de la circulation aérienne dipl. ES s’étend sur environ 30 mois et est divisée en trois étapes en vertu des normes internationales. Durant cette période, vous percevez un salaire attrayant.

 

La première année, qui a lieu au skyguide training center (STC) de Dübendorf (Zurich), est divisée en deux phases:

  • Le Basic training (première phase) comprend un bloc théorique (aérodynamique, technique aéronautique, météorologie, technique du contrôle aérien, navigation aérienne, service d’information aéronautique, droit de l’aviation, etc.) et un bloc pratique («Basic simulation») pour chaque spécialisation: tour (TWR), approche (APP) et centre de contrôle régional (ACC).
  • Durant la deuxième phase (Rating), l’accent est mis sur l’approfondissement théorique et sur la formation sur simulateur dans un domaine de spécialisation (TWR, APP ou ACC). La langue d’enseignement est l’anglais pendant toute la formation de base.

 

Lors de la deuxième année, vous êtes déjà sur votre futur lieu d’engagement (Unit endorsement). Vous vous formez à votre poste de travail et sur simulateur dans un aéroport civil ou militaire, au contrôle des routes aériennes ou à la centrale d’engagement militaire.

 

Garantie d’emploi et convention collective de travail

Nous garantissons aux contrôleurs-euses de la circulation aérienne titulaires d’une licence un emploi sur l’un de nos quatorze sites en Suisse. La convention collective de travail vous garantit d’excellentes conditions de travail. Skyguide vous offre également des possibilités de perfectionnement et de promotion internes.

 

Licence européenne

La licence de contrôleur-euse de la circulation aérienne est délivrée par l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) et est reconnue à l’échelon international. Elle doit être renouvelée chaque année lors d’examens complémentaires.